L'histoire de Gresse-en-Vercors

La commune de Gresse-en-Vercors a une histoire riche.
Si les premières traces d’une occupation humaine remontent au mésolithique (vers 6500 ans avant notre ère), le nom de Gresse apparaît pour la première fois en 739. Après une occupation gauloise, romaine puis burgonde, le village subit l’influence religieuse et militaire du moyen-age et se dote d’une église au début du XIIIe siècle et d’un château, aujourd’hui disparu, au XIVe siècle.

Le seigneur de l’époque, Guillaume Artaud d’Aix, comte de Die, possède les terres du village au nom du Dauphin, fils du roi de France. Mais les habitants de Gresse se battent pour conserver l’usage des alpages et, quand la révolution française renverse la royauté et la noblesse, et que les biens du seigneur sont menacés d’être mis à la vente, la commune de Gresse obtient de transformer son droit d’usage des terres en propriété. En évitant la division des alpages en de multiples parcelles privées, le village de Gresse s’assure alors, sans le savoir, un avenir prospère dans le domaine des sports d’hiver, puisque ce sont ces mêmes terres qui accueilleront, deux siècles plus tard, les premiers téléskis de la station.
Ces siècles d’occupation humaine ont laissé de nombreuses traces dans le paysage, et certains édifices ou vestiges sont toujours visibles sur la commune et dans les alentours.